Affiche de toutes nos forces

De toutes mes forces

Affiche de toutes nos forces

Au visionnage de la bande-annonce du film De toutes nos forces qui dure 1 min 50, j’avais épuisé la moitié d’un paquet de mouchoirs : histoire touchante et Sigur Ros en bande son = recette idéale pour me tirer les larmes. Autant dire que pour assister à la séance, j’avais prévu une boite complète. Pour la petite histoire : Julien, presque majeur, est paralysé et vit dans un fauteuil roulant. Pour se rapprocher de son père distant, il se met en tête de participer à un Ironman avec lui. Ce projet va permettre à la famille de se reconstruire.
Le réalisateur Nils Tavernier réussit ici à présenter une histoire émouvante sans virer au patho : on est touché assurément par la détermination de Julien, les sacrifices sous entendus de la maman (Alexandra Lamy pas dans sa meilleure prestation) et le courage de son papa (Jacques Gamblin au jeu d’acteur formidable comme à son habitude) mais sans s’apitoyer ni sortir les mouchoirs. Il pousse même à ne pas ajouter de musique aux passages les plus émouvants. Film classé dans la comédie dramatique mais qui aurait mérité (à mon goût) de traiter plus longuement de la reconstruction de la famille, du sacrifice paternel pour cette épreuve surhumaine qu’est ce format long de triathlon : 3,8 kms de natation, 180 kms de cyclisme puis un marathon en course à pied.
Je reste donc sur ma faim, comme tu m’avais prévenu Gangan, mais j’ai passé un super moment.
Pour illustrer cet article j’avais bien un selfie de mes yeux humides avant que les lumières de la salle de ciné se rallument mais la bande annonce aura plus d’impact :

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *